Dolemite Is My Name ★★★★

Fuck off, ONCE UPON A TIME...IN HOLLYWOOD. Plus sérieusement: je ne m’attendais certainement pas à ce que le film qui me fasse brailler ce festival, ce soit le biopic de Rudy Ray Moore. Mine de rien, retrouver Eddie Murphy dans un bon rôle, qui incarne l’acteur avec tant d’émotion et d’amour, je trouve ça hyper touchant, d’autant plus que c’est bien le dernier cinéaste que je pensais voir immortalisé à l’écran ainsi, dans un film de cette envergure. Si seulement Moore pouvait être en vie pour voir ça, il saurait qu’il a gagné la motherfucking game. Maintenant j’exige la suite, où il est question de THE HUMAN TORNADO, PETEY WHEATSTRAW and DISCO GODFATHER.

AEC liked these reviews