Midsommar

Midsommar ★★½

T’as pas le droit d’étirer la sauce à ce point, surtout quand (et contrairement à HEREDITARY, que je continue de défendre), tu me fais une version édulcorée et infiniment prévisible de ton film précédent (et d’à peu près tous les slashers à thématique païenne ; vous savez tous comment ça finit). Je pourrais continuer sur les facilités du scénario, les personnages insupportables, les inconsistences de ton à plus finir, la complaisance ennuyante de la mise-en-scene (qui, contrairement au film d’avant, n’épouse aucunement la structure du récit), le psychédélisme poche, ou encore la question de traumatisme et du deuil avec laquelle Aster ne fait ici strictement rien (!) au-delà de la séquence d’ouverture, trop content je présume, d’avoir fait ses preuves ailleurs... mais le film m’a déjà gobé 2h30 fa’que je vais m’en tenir là.

AEC liked these reviews

All