Star Wars: The Rise of Skywalker

Star Wars: The Rise of Skywalker

À ceux qui disent "Calmez-vous, c'est pas un Fellini, c'est juste un Star Wars, le but c'est juste d'avoir du fun", je veux vous dire que j'ai vraiment essayé de voir le film dans cette approche, même si je trouve ça toujours absurde qu'on veuille pas avoir des standards envers des films de divertissement seulement parce qu'ils ne sont "que" des films de divertissement. Un projet est un projet, s'il échoue à faire ce qu'il veut faire, ben c'est un échec, même si c'est juste de l'évasion. Si t'essayes de t'évader de ta cellule avec un tournevis, pis que le tournevis te pète dans les mains, ça a beau pas être un Rembrandt, ça reste que c'est un tournevis de marde. Enfin bref. Je suis allé au cinéma avec les attentes vraiment basses, en me disant que même si c'est pas bon, au moins ça va être des personnages le fun que j'aime, des piu piu, des belles poursuites dans l'espace et des gens qui se vargent dessus à coup de lightsaber. Mettre mon cerveau à off, regarder des sorciers et des chevaliers de l'espace se chicaner pour le contrôle de la galaxie, avoir du fun. Simple, non? Ben ça a l'air que non.

Je sais pas comment vous avez réussi à avoir du fun, même si c'est ben correct que vous en ayez eu, han, je suis vraiment content pour vous, et pour tout dire un peu jaloux, parce que moi, j'ai vraiment voulu le trouver ce fun, ça fait longtemps que je ne prends plus Star Wars au sérieux, et que je ne me fâche plus pour un Star Wars vraiment mauvais, j'essaye juste d'aller chercher du fun là où il y en a, mais dans ce cas là, je sais pas trop où chercher. Il y a quelques plans vraiment beaux, quelques "cascades" (je ne pense pas qu'on peut appeler des gens qui sautent grâce au cgi des cascades mais je ne sais pas comment les appeler autrement) vraiment impressionnantes, deux ou trois gags le fun, mais...mais...c'était tellement long et dumb que je ne comprends vraiment pas comment on peut arriver à penser (et là je parle de l'équipe de tournage) que c'est comme ça qu'on raconte une histoire.

Tsé quand tu manges un burger pis que le gars qui l'a fait te dit à quel point il est bon ton burger, hein qu'il est bon, tu trouves pas qu'il est bon le burger, ben il doit pas être si bon que ça. Les personnages arrêtent pas, comme jamais, pas une seule seconde, même pas pour aller pisser ou prendre un café, de dire à quel point cette mission est importante, que tout repose sur cette mission, que si la mission foire c'est la fin de la galaxie, maudit qu'il faut que cette mission réussisse, j'veux dire c'est plate de sacrifier ce personnage-là, ou l'autre, mais en même temps, la mission, dude, il faut qu'elle marche cette mission-là. Mais je m'excuse, de un, je devrais la sentir, cette tension dramatique sans que tu me la dictes à toutes les deux secondes, de deux, toi même tu sais fuck all, c'est quoi la mission, c'est juste une mission suicide pour aller confronter un fantôme de l'espace dont tu ne sais rien, de trois, si c'est si important, veux tu ben me dire pourquoi t'envois juste 4 personnes dans cette mission plutôt que toute une flotte, plutôt que ton yoda jaune qui a clairement lu les 3 scénarios de la trilogie depuis longtemps et qui ne sert qu'à faire avancer l'histoire, qui sait tout sur la force et qui a clairement des skills de feu sur le champ de bataille, veux tu ben me dire pourquoi tu ne l’emmènes pas avec toi sur cette mission si importante (surtout que son chum part sans elle; d'ailleurs combien on parie que la moitié d'entre vous ont oublié que Chewie est le chum du yoda jaune (non, je ne googlerais pas son nom, si après 3 films (films que j'ai vu 4 fois chaque, sauf le 3e), je ne me rappelle pas du nom du yoda jaune, ben peut-être qu'elle ne mérite pas que je ne m'en rappelle)?)?

Mais revenons donc à Star Wars. C'est "juste" Star Wars, han? C'est quoi Star Wars au juste? C'est de l'enchantement, c'est de l'aventure, ce sont des vaisseaux et des batailles de lightsaber, mais qui font partie d'une histoire, aussi mince soit elle. Ces vaisseaux et ces batailles, ils ne sont rien sans la tension dramatique, le rythme et les personnages qui les portent, ce sont eux (le rythme, la tension et les personnages) qui font Star Wars. La tension dramatique, y'en a juste pas, tout le monde meurt et tout le monde revient, ce qui fait que je m'en calisse de ce qui se passe aux personnages. Tout le monde sort une armée de 42 000 vaisseaux de son cul de manière complètement injustifiée, pis tout le monde les détruit, ces armées-là, comme ils veulent, d'un claquement de doigt. Il y a plein de fantômes (ou des zombies, ou des souvenirs, ou tout ça à la fois, c'est pas clair) qui font juste se pointer quand c'est pratique, foutre le bordel pis s'en aller. Comment veux tu que je ressente le risque, que je sois stressé avec ça? Le rythme, il est fucking bizzare. Ça accélère et deccélère de manière complètement random. Mais les personnages, c'est le plus triste. Il n'y a absolument rien qui est fait avec les personnages. On introduit des nouveaux personnages qui n'ajoutent rien plutôt que de développer les vieux, Finn fait juste chiller avec les autres et n'a pas du tout évolué depuis le début de l'épisode VII, Rose est sur le banc, Poe fait juste aboyer des évidences et expliquer le film, Lando cruise sa fille, peut-être? WTF? Pis Rey, elle n’évolue pas non plus. Il y a beau avoir un punch sur son origine, ça ne change absolument rien dans l'évolution de son personnage, c'est exactement cette même incertitude qu'elle a au début de la trilogie, et elle est réglée en un claquement de doigt, comme tout cet ostie de film de 2 fucking heures et demie.

Là, je sacre beaucoup, mais je suis pas fâché, juste épuisé. Je pense que je suis tanné et que j'ai besoin d'un break de Star Wars pour un bon bout.

Ah.

Non.

Fuck.

J'ai pas encore écouté le Mandalorian. Faut que j'écoute le Mandalorian.

Maudit sois-tu Disney.

BorisNonveiller liked these reviews

All