BorisNonveiller has written 171 reviews for films rated ★★★★ .

  • Pig

    Pig

    Quel acteur pareil. Son range n'a d'égale que l'éclectisme de sa cinématographie.

  • The Suicide Squad

    The Suicide Squad

    ★★★★

    Ça aura pris 35 ans pour qu'on donne à un gars de Troma 200 millions et carte blanche pour faire ce qu'il veut et c'est le fun en maudit. Cette version de Suicide Squad feele Suicide Squad, elle utilise les personnages très secondaires (c-listers comme en dirait en anglais) de DC pour sortir le plus wierd des comics et faire un peu n'importe quoi, mais du n'importe quoi de fun. Je sais pas si c'est un grand film, mais ça…

  • Fear Street: 1978

    Fear Street: 1978

    Ah oui, ce volet est vraiment plus le fun que le premier. Les références sont moins dans ta face, les personnages sont plus attachants et l'histoire est vraiment mieux ficelée. Et en règle générale, c'est un slasher très réussi qui joue bien avec les codes du genre. Si c'était stand alone comme film, je le recommanderais à tout le monde qui aime les slashers (quoique 1994 s'écoute ben alors je pourrais aussi recommander la trilogie à tout le monde)

  • Censor

    Censor

    C'est le genre de film qui est un super exercice de style et une belle idée mais que les réalisateurs ne savent pas comment finir (la raison pour laquelle Berberian Sound Studio déçoit). Sauf que la fin de Censor est superbe.

  • The Mercenary

    The Mercenary

    ★★★★

    Maudit que la caméra aime les yeux de Franco Nero. Moi aussi. Pis il te rocke ça lui, une ginette ma tabarnac

  • Captain America: The Winter Soldier
  • My Golden Days

    My Golden Days

    ★★★★

    Alors ça, c'est une fin avec un regard caméra!

  • My Sex Life... or How I Got Into an Argument

    My Sex Life... or How I Got Into an Argument

    ★★★★

    Ça fait des années que je veux le voir (et la suite), ben il fallait que Criterion annonce le retrait de Trois souvenirs de jeunesse fin mai pour que je me botte le cul. C'est pas mon Desplechin préféré, et j'en ai pas vu tant que ça, mais il y a quand même du plaisir à voir des films aussi littéraires, aussi écrits, me semble que le plaisir de l'écriture ne se retrouve plus dans le cinéma, du moins pas…

  • Lucky

    Lucky

    ★★★★

    Film à concept qui ne tombe jamais dans une gammick et qui va jusqu'au bout de sa pensée. Pas vraiment effrayant mais troublant, frustrant, angoissant à des moments et quand même déprimant. De l'horreur sociale à son meilleur surtout qu'on essaye de rien expliquer bien que tout soit très clair.

  • Nomadland

    Nomadland

    ★★★★

    C'est pas le chef-d'œuvre qu'on m'a annoncé, mais ça reste une belle ballade douce-amère sur un mode de vie de nomade.

    Et j'aime l'idée que c'est un western, que l'appropriation du territoire se fasse non plus par des proto-colons violents mais par des délaissés par le système qui reprennent le mode de vie nomade des États-Unis

  • Bullet in the Head

    Bullet in the Head

    ★★★★

    Jésus que c'était dark ça. Dans le genre de "je-me-promène-avec-le-crane-de-mon-meilleur-ami-mort-dark". C'est pas le film le plus tight de Woo, mais c'est sans doute celui qui essaye le plus des affaires, d'un point narratif et émotif surtout. D'habitude, le sentimentalisme excessif de Woo ne marche pas tant que ça pour moi, mais les feels de ce film-là, maudit. Entre le bout des amis forcés de se tirer dessus dans la face par leurs geôliers à la scène de poursuite meurtrière entre…

  • Unorthodox

    Unorthodox

    ★★★★

    Quand j'avais 8 ans, ma famille et moi avons quitté le pays parce que ma mère était sur le top 3 des intellectuels ennemis de l'état à égorger (c'était ce genre de pays). Je dirais pas que de quitter une communauté religieuse aussi serrée que les juifs hassidiques, c'est la même chose, mais il y a beaucoup de points en commun, du moins, c'est ce que cette série m'a fait réaliser: rejet et incompréhension de certains amis et membres de…