Amour

Amour ★★★★

J'ai décidé d'essayer de me remonter le moral en sortant et en rattrapant Amour. Normalement, je ne trouve pas les films déprimants déprimants, si vous voyez ce que je veux dire. Mais c'était en fait déprimant. C'était comme être frappé dans les côtes pendant quelques heures. J'ai fini ce film en me sentant mentalement meurtri.


Les performances sont magnifiques et touchantes. Emmanuelle Riva est intransigeante dans son portrait d'une femme âgée dans un corps défaillant. Jean-Louis Trintignant incarne le spectateur impuissant et désespéré, accomplissant son devoir pour la femme qu'il aime, sans beaucoup de soutien émotionnel de la part de son entourage. C'est la danse lente finale à la fin de la vie.

La photographie est subtile, de bon goût, douce même - comme si elle ne souhaitait pas s'immiscer dans l'histoire simple de la vie et de la mort. Il n'y a pas de quoi être excité ou distrait. Regardez juste.

En fin de compte, le film pose des questions sur la façon dont nous gérons une mort lente dans la vieillesse et comment nous gérons ceux qui y font face. Indépendamment de mon éloge sur l'objectivité et le naturel de la représentation de Haneke, je dois attirer l'attention sur le fait qu'il ne s'agit après tout que d'un des choix d'expression artistique et qu'en tant que tel, cela implique finalement un certain degré de tromperie et de jeu avec le spectateur. Il le fait à l'aide de longs plans statiques qui nous donnent le temps de ressentir le plein impact de ce qui transpire. L'ordinaire des plans, qui ne sont pas composés uniquement pour faire un beau spectacle, vous oblige également à réfléchir en regardant le film, vous invitant à reconnaître leur signification, qui témoigne d'une grande cinématographie de Darius Khondji et de son excellente compréhension avec Haneke.

Bien qu'il y ait probablement beaucoup de gens qui n'aimeront pas le film et le blâmeront d'être trop arty, je suppose qu'il y en a aussi beaucoup qui le loueront sans le comprendre pleinement. "Amour" n'est un drame déprimant qu'à première vue. Lorsque vous y jetez un second coup d'œil, vous réalisez que c'est un hommage à une longue et longue vie remplie d'amour à chaque étape du chemin. La façon dont la mort entre en jeu n'est sûrement pas celle que tout le monde aimerait pour eux-mêmes, mais ce qui est plus important, une belle mort ou une belle vie?

fablur liked these reviews