• The First Wives Club

    The First Wives Club

    ★★★★

    Tellement un excellent double bill avec Nine to Five, et tellement de moments merveilleux (dans le lesbian bar avec la fille de Diane Keaton, et celle-ci qui est comme: "It's fun, it's so woman-oriented!", mais aussi, surtout, quand elles chantent et dansent sur You Don't Own Me).

    Les seules petits bémols ça reste quand même que c'est pas mal un féminisme de blanches riches (même si le film veut nous faire croire qu'il y a des enjeux de pauvreté), et que le film est pas solidaire des deuxièmes épouses et que ça c'est pas correct.

  • Nine to Five

    Nine to Five

    ★★★★

    J'étais partie pour regarder Promising Young Woman en mangeant ma poutine (de chez Philippe, Sophie!) et ensuite continuer Mare of Easttown, mais Prime me proposait The First Wives Club dans la page d'accueil de ma télé, et comme je voulais voir Nine to Five bientôt, je me suis dit que c'était une excellente opportunité pour me faire un double bill de "trio de femmes cool qui get back at men" pour ma seule soirée de cinéma cette semaine.

    C'était une…

  • The Life Aquatic with Steve Zissou

    The Life Aquatic with Steve Zissou

    ★★★

    Film qui part dans tous les sens s'il en est un, et vraiment trop long par-dessus le marché (2 heures, estie, Wes, pourquoi?). J'aurais aimé qu'on voit plus de créatures marines en stop-motion, pis je suis vraiment pas à l'aise avec la rapidité à quel point certaines tragédies ont été adressées à côté de la lourde insistance à propos de choses secondaires (rivalité père-fils pour Cate Blanchett, le "c'est-tu mon père/mon fils" qui traverse tout le film).

    Je me suis…

  • I ♥ Huckabees

    I ♥ Huckabees

    ★★★½

    Vraiment très, très loin de ce à quoi je m'attendais quand je l'ai proposé hier, après The Royal Tenenbaums, mais somehow, ça fonctionnait bien comme double bill, car il y a un feel très "Wes-Andersonnesque" à I ❤️ Huckabees, dans l'humour, dans la présence de Jason Schwartzman, dans l'amitié entre celui-ci et Mark Wahlberg, mais tout ça sans s'embarrasser de la stylisation à outrance chère à Wes, et avec un côté plus froid, aussi, moins chaleureux et généreux.

    C'est assez…

  • The Royal Tenenbaums

    The Royal Tenenbaums

    ★★★½

    Mon premier (et longtemps seul) Wes Anderson, et j'ai quand même un bel attachement envers ce film et cette famille. Anjelica Huston est merveilleuse (comme toujours) et les deux personnages féminins ont tout de même plus de place, de substance et de d'agency que dans Bottle Rocket et Rushmore. Mais elles restent pas mal toujours encore le centre des désirs masculins, et ça m'a plus frappée pendant ce visionnement-ci (le troisième, je pense bien), à la lumière des deux films…

  • Aurora Teagarden Mysteries: Heist and Seek

    Aurora Teagarden Mysteries: Heist and Seek

    ★★★

    Je sais pas ce qui s'est passé (enfin, oui je sais, il s'est passé la COVID), mais le gap entre A Very Foul Play (2019) et Heist and Seek (2020) était énorme: les décors étaient différents, les cheveux de Candace Cameron Bure aussi, le design des affiches, le feeling général aussi qui était à la fois le même et différent, sans que j'arrive à bien cerner pourquoi... Mais c'était bien cool quand même avec mes (pas très bons) burritos. Je…

  • Rushmore

    Rushmore

    ★★½

    Meh. Je me suis un peu emmerdée, puis j'ai fini par m'endormir, avant de me réveiller pas mal "whatever" sur ce que j'avais manqué. La fin était malaisante aussi, faque je sais pas trop quoi en penser.

    Je mets quand même un coeur, parce que c'était une belle soirée pis toutte, et dans l'absolu, il y avait des bouts sympathiques (ça serait sans doute plus un 3 étoiles, mais là il n'aurait pas eu assez de distance avec Bottle Rocket que j'ai vraiment beaucoup aimé).

  • Seance

    Seance

    ★★★½

    T'sais, c'est sûr que c'est pas parfait. Y'a des choses à la fin qui restent inexpliquées (en fait, le dévoilement du whodunit est un peu décevant et paresseux) et on ne comprend pas trop pourquoi les femmes persistent à rester seules — aller prendre un selfie dans un boisé écarté de l'académie la nuit (?), prendre une douche dépassé les heures, aller pratiquer son ballet ou sortir en plein milieu de la nuit car ton amie te texte "Eille, chose…

  • The Kid Detective

    The Kid Detective

    ★★★

    J'hésite pas mal entre 3 étoiles et 3 étoiles 1/2 (3,25, mettons), parce que c'était bien amusant et que je me suis pas emmerdée, mais il y avait quelque chose dans les sourcils d'Adam Brody qui me gossait énormément pendant tout le long du film, et un cynisme caché aussi, en-dessous du cynisme duquel on parle ouvertement dans Kid Detective. C'est un des gros enjeux du film, le désenchantement, mais je sais pas, je suis un peu tannée de voir…

  • Bottle Rocket

    Bottle Rocket

    ★★★½

    Et ainsi s'amorce ma rétro Wes Anderson, planifiée pendant ma rétro Saoirse! Elle sera moins rapide, car après avoir demandé à l'amoureux lesquels il voulait voir/revoir avec moi (il aime beaucoup Wes), s'en est suivi qu'en lui lisant la liste des films, il s'exclamait soit "Hen! Je l'ai pas vu, lui!" (Bottle Rocket), ou "Oh, ça fait des années que j'ai vu celui-là, je voudrais le revoir!", jusqu'à Ilse of Dogs (dont je me serais personnellement passé, mais c'est semble-t-il…

  • Aurora Teagarden Mysteries: A Very Foul Play

    Aurora Teagarden Mysteries: A Very Foul Play

    ★★★½

    J'ai pris cet épisode d'Aurora Teagarden comme un good omen pour mon futur de bibliothécaire, parce que c'est clairement mon objectif de vie, aller donner une conférence sur le processus de sélection des livres (de mystères) dans un colloque "True Crimes" qui se tient sur une montagne, colloque qui s'ouvre en plus sur une pièce de théâtre (un whodunit comique, rien de moins) dans laquelle il y a un vrai meurtre qui advient (évidemment, je me passerais bien du meurtre dans la vraie vie).

  • The Mitchells vs. The Machines

    The Mitchells vs. The Machines

    ★★★★

    Agathe le regarde avec sa classe à l'école, elle me disait "que ça faisait bizarre de le voir en français" et ça lui a comme donné envie qu'on le revoit ensemble en VO. J'étais bien d'accord, car on a ri autant que la première fois en mangeant trop de poutine.