Days of Youth

Days of Youth ★★★½

On dit que Ozu préférait aller voir des films au cinéma plutôt qu'aller à l'école -- ici nos amis préfèrent le ski aux études! Pis y'a seulement Ozu qui s'attarderait à filmer des pylônes électriques au beau milieu d'une vaste montagne enneigée.

Une caméra adolescente, qui bouge, qui expérimente, qui s'amuse. Oeuvre Insouciante et pleine de défauts, ce qui la rend charmante à mes yeux. Fortement inspirée du slapstick américain, comme en témoigne ce personnage aux lunettes noires, tel un Harold Lloyd, qui met en péril sa rencontre amoureuse pour cause de malencontreuse peinture fraîche imprimée sur la main.

J'aime comme le premier et le dernier plan du film se miroitent.

Mathieu liked these reviews