Amour

Amour ★★★★

Quelle tristesse..
Je trouve que le rythme qu'impose Haneke est un choix artistique absolument génial. Cette lenteur nous pose tout en face de ce qu'il souhaite montrer, avec des cadres toujours très épurés, sans échappatoire pour le spectateur. Aussi, c'est un premier pas vers la compréhension de la vieillesse que d'entrevoir le monde à leur vitesse, ne serait-ce que pendant deux heures.
Au final, le sujet du film, c'est le temps. Le temps qui soumet et qui condamne à la vieillesse, déjà, le temps qui oppose, qui éprouve et qui dénoue, ou pas, aussi. Le temps est traité à la fois comme une fatalité transcendante, on ne peut rien faire pour guérir Anne, qui est une victime directe de cet inexorable meurtrier, mais aussi comme une sensation, comme quelque chose de très immédiat au final. Et cet aspect présent, contigu, est pleinement ressentit dans le montage et la mise en scène. Chaque instant, chaque seconde, est éprouvée. Haneke ne déguise pas la lourdeur du temps comme le font beaucoup de réalisateurs pour éviter ce désagrément au public. Et ça je trouve que c'est vraiment super bien.

(je changerai sûrement la note. Je me laisse un peu de temps.)

𝑱𝒂𝒄𝒒𝒖𝒆𝒎𝒐𝒓𝒕 liked this review