Simon Laperrière

Simon Laperrière

Je vois des films au cinéma, pis c'est pas mal ça à savoir.

Favorite films

  • Leolo
  • Suspiria
  • She Spent So Many Hours Under the Sun Lamps
  • I Am Here....Now

Recent activity

All
  • Zalava

    ★★★★

  • Saloum

    ★★★★

  • Where Is Anne Frank

    ★★★

  • You Are Not My Mother

    ★★★½

Recent reviews

More
  • Zalava

    Zalava

    "Elle était belle un peu comme la mort, mes amis s'inquiètent quand elle parle de moi
    Y avait des bleus sur ma pomme d'Adam, oh la la la
    J'aimais son corps et son aura, j'crois j'l'ai détesté comment l'aurai-je cru
    Souvenir d'amour avant que l'orage gronde (Eh)
    J'passe la porte, j'la vois assise, j'ai trop fumé, j'deviens amnésique
    Elle m'a rappelé qu'j'étais revenu ici, pour de mauvaises raisons, j'ai le cœur brisé
    J'ai cru en c'qu'elle disait, c'est vrai mais…

  • Saloum

    Saloum

    "Fatou faye faye fatou
    Fatou kélémen dio
    Fatou yo si dia dialano
    Fatou faye faye fatou
    Fatou kélémen dio
    Fatou yo si dia dialano"

Popular reviews

More
  • Agnes

    Agnes

    Il y a quelque chose de sincèrement extraordinaire dans Agnes, soit cette audace à sortir le film de son genre pour explorer les conséquences de son récit. Le second acte brise un certain mandat, mais le fait pour aborder ce qui est généralement sous silence.

    Ce n'est pas tout à fait un film d'exorcisme.
    Ce n'est pas tout à fait un film sur Agnes.

    C'est un film de Mickey Reece, avec une actrice géniale que la lumière adore.

  • Livrés chez vous sans contact

    Livrés chez vous sans contact

    J'espère réussir à mettre la critique que j'ai enregistrée avec l'ami Simon sur Facebook... Guzzo devrait avoir honte de présenter ce truc en salles en le faisant passer pour un long métrage. Il s'agit en fait d'un immense attrape-nigaud qui, dois-je l'admettre, s'avère efficace parce que je suis allé le voir...

    Le pire est que Guzzo l'a vendu comme le coup d'envoi d'un "retour à la normale", avec projection sur grand écran et friandises. Si c'est ça le "monde d'après", hé bien je préfère rester confiné.