• Midnight Mass

    Midnight Mass

    Flanagan apprend visiblement de ses propres erreurs. Avec Midnight Mass, il se débarrasse de la plupart de ses tics qui énervaient dans ses séries. Il n'y a pas de 'cheap scares', ce qui rend évidemment le suspense bien plus efficace.

    Certes, on n'apprend pas un vieux singe à faire des grimaces. À la manière de Gaspar Noé, Flanagan ne peut se départir de sa philosophie juvénile qu'il nous balance à coup de monologues. Son écriture a tout de même maturé,…

  • Taxidermize Me

    Taxidermize Me

    Les vacances de l'ours dans Shining.

  • Dead Flash

    Dead Flash

    Je veux me perdre à jamais dans les territoires de Bertrand Mandico, je veux rêver avec ses fantômes, je veux marier la guenon.

  • Fou de Bassan

    Fou de Bassan

    Ode nocturne au désir féminin.

  • Bloody Oranges

    Bloody Oranges

    Il suffit parfois d'une scène pour tout gâcher. Oranges pressées propose une satire rigolote de la société contemporaine française, se moquant allègrement de la gauche et surtout de la droite. Bien que teintés d'une certaine vérité, les dialogues sont mordants. On rit jaune, jusqu'à ce que le film décide d'aller bien trop loin, avec une séquence franchement odieuse, inutile parce que gratuite et donc inacceptable. Elle réussit même à gâcher la scène suivante, qui avait le potentiel d'être un sommet d'humour noir. Encore une fois, j'ai la désagréable impression d'avoir été piégé par un film.

  • Archipelago

    Archipelago

    Cette traversée m'a fait traverser toute une gamme d'émotions. Ça fait maintenant plusieurs années que je constate à quel point mon identité québécoise se complexifie. Je n'en fais pas un drame, elle a trop longtemps focalisé sur ma condition d'homme blanc d'ascendance française. Ma fierté nationaliste en a évidemment pris un coup. Parfois, je ne sais plus si je dois prêcher ma province à la manière de mes voisins du Sud. Je conserve tout de même mes racines qui, bien…

  • No Time to Die

    No Time to Die

    ★★★½

    La mauvaise nouvelle: c’est le dernier James Bond avec Daniel Craig.

    La bonne nouvelle: c’est le dernier James Bond avec Léa Seydoux.

  • Mad God

    Mad God

    ★★★½

    Le cinéma narratif a tout gâché.

  • Memoria

    Memoria

    Entrer dans cette salle familière qu'est l'Impérial. Prendre place à l'avant, seul. S'endormir lentement une fois que les lumières se tamisent.

    Puis ce son. Un son mystérieux, mais qui semble significatif. Un son que, en obéissant à une volonté interprétative décrite ailleurs par Derrida, on s'efforce à trouver le sens.

    Interpréter, c'est laborieux. Surtout quand notre approche est exégétique. La première partie de Memoria m'a plutôt assomé, au point de me faire alterner entre éveil et rêve. Mes songes n'étaient…

  • Vortex

    Vortex

    J'allais donner trois étoiles et demi, principalement à cause de la durée inutile du film. Je me suis alors souvenu de cette fin, cette succession de plans significatifs que Noé révèle sans aucun fla-fla esthétique. Certes, Vortex souffre de divers tics de son auteur - ses réflexions philosophiques d'ado, ce n'est plus sérieux - mais il y a assurément beaucoup de coeur et de sincérité dans cette oeuvre humaniste.

    Quelle belle idée d'offrir ce rôle à Dario Argento qui, à ma très grande surprise, a réussi à me faire pleurer.

  • Scenes from a Marriage

    Scenes from a Marriage

    This review may contain spoilers. I can handle the truth.

    Tant de choses à dire sur cette série merveilleuse, qui serre le coeur jusqu'à l'essoufflement. Larmes, cris, étreintes et regrets se conjuguent dans une histoire qui n'a plus lieu d'être. Sur ce point, le dernier épisode - où on visite une maison qui n'est plus la nôtre, dans l'espoir de consumer un amour qui n'existe plus - est d'une incroyable justesse.

    Le titre est un leurre. La série ne montre pas les Scènes d'un mariage, mais plutôt celles d'un divorce.…

  • Asmodeus

    Asmodeus

    Y’a des choses que je veux pas forcément voir mes amis faire.