Simon has written 117 reviews for films during 2019.

  • Baxter

    Baxter

    ★★★★

    Un film avec pareil culte risquait de me décevoir. Il a réussi à surpasser mes attentes en réussissant à me choquer. Je me doutais bien que Baxter était une comédie noire â l’humour corrosif, mais pas qu’il l’employait pour critiquer la montée de l’extrême droite en France. Son inquiétant constant déroute parce qu’il anticipe des phénomènes bien réels. Méfions-nous du chien qui pense, mais aussi de ses maîtres.

  • 47 Meters Down: Uncaged

    47 Meters Down: Uncaged

    Les films de requins bancals sont des chansons tristes.

  • Judy

    Judy

    Dernier film vu avec la belle-mère à Halifax. Biopic classique, plein de beaux sentiments qui, malgré une formule usée, m'a peut-être fait brailler un peu.

  • Hud

    Hud

    La mémoire ne retient que des fragments évasifs d'un film. Dans le cas de Hud, il s'agit de ces plans sur des vaches paniquées. Un ami avait écrit un article passionnant sur le regard de cet animal au cinéma. Ce film extraordinaire lui donne raison.

  • Don't F**k with Cats: Hunting an Internet Killer

    Don't F**k with Cats: Hunting an Internet Killer

    C'est agréable à regarder, bien que ce soit effectivement racoleur par moment.

    Dommage que la série ignore complètement la grève étudiante de 2012 que Magnotta avait mis sous silence dans les médias. Ce pan de l'histoire est autant plus fascinant que capital.

  • The Long, Hot Summer

    The Long, Hot Summer

    "Oh, I "like" life, Minnie.
    Yeah. I like it so much...
    I might just live forever."

  • Home Alone

    Home Alone

    En comparant les déboires de Kevin à la triste condition des enfants véritablement seuls à Noël, on conclut qu'Home Alone ne s'adresse qu'aux gosses de riches. C'est qu'il n'est pas à plaindre, ce gamin auquel seul l'élite du 1% peut vraiment s'identifier. Il profite de sa solitude dans un palace si sécuritaire que l'intrusion de criminels scorsesiens ne l'inquiète pas outre-mesure. Ses privilèges le protègent de peurs pourtant bien réelles, à savoir l'inconnu, le danger et même la mort. D'où…

  • Holidays

    Holidays

    Dans une autre vie, je n'aurais pas critiqué ce film parce que j'ai des "amis" qui ont travaillé dessus et en dire du mal serait pas fin.

    Ayant terminé cette ancienne vie, je n'ai plus un seul "ami" alors je peux me permettre ce petit luxe d'être oublié.

    Les seuls sketches à sauver de cette anthologie sans substance sont ceux qui assument pleinement leur stupidité. Les autres s'avèrent sans intérêt et, pour tout dire, bien souvent hors-sujet.

    Il est aussi…

  • Star Wars: The Rise of Skywalker

    Star Wars: The Rise of Skywalker

    Il y a un point où je me suis dit que "C'est juste un film" d'une franchise envers laquelle j'ai peu d'attachement nostalgique. Cette posture m'a permis de supporter ce nouvel épisode et d'apprécier quelques scènes (le sacrifice de C3P0 m'a particulièrement ému). Il m'a cependant été impossible de la maintenir à cause de l'avalanche de bêtises que sert JJ et cie sans arrière-pensée. Les incohérences y sont aussi nombreuses que les raccourcis narratifs. Tout pointe vers un dénouement sans…

  • Mr. Holmes

    Mr. Holmes

    Le vrai Sherlock Holmes ne fume pas la pipe, mais le cigare. Il ne porte pas la casquette, préférant le haut de ferme. Sa fameuse loupe est de forme carrée plutôt que ronde.

    Bill Condon confronte le "Great Detective" à sa propre légende. Conscient que son heure approche, il questionne ce portrait fictif que l'imaginaire collectif retiendra de lui. Cette inquiétude prend son sens lors d'une scène amusante où il assiste à un film relatant l'une de ses enquêtes. Bien…

  • 3 from Hell

    3 from Hell

    Toujours triste d’assister à la chute d’un cinéaste aimé dans l’indéfendable.

  • The Plague Dogs

    The Plague Dogs

    ★★½

    Je peux enfin dire que j’ai vu ce film.
    Je peux enfin dire que c’est pas terrible.