• Invasion U.S.A.

    Invasion U.S.A.

    Ça va être pas pire le fun de célébrer Noël avec ce film au Cinéma du Parc, en compagnie du public des Nuits de la 4e dimension!

  • V/H/S/94

    V/H/S/94

    Agréablement surpris par cet épisode d'une série qui bat de l'aile depuis toujours. Non seulement l'esthétique de la VHS crade est recréée à la perfection, mais la production s'est donné la peine de dénicher des accessoires et même des véhicules provenant des années 90. La simulation est donc parfait, on y croit!

    De plus, pour pousser l'hommage au cinéma d'exploitation des années 90 à son paroxysme, on a droit à un pastiche de Guinea Pig!

    VHS 94 gagnerait à devenir…

  • Lamb

    Lamb

    N'importe quel film qui me laisse béat devant mon écran, à pousser à voix haute un "Wow" bien senti, mérite toute mon admiration.

    La grande réussite de Lamb est d'aller plus loin que son concept, sans sombrer dans le piège de la métaphore facile. Au contraire, il réussit à créer une mythologie en faisant très peu, préférant garder des éléments en suspens pour nous obliger à les décoder.

    Après Dune et Halloween Kills, il était plaisant de conclure le week-end avec un bon film, peut-être même un grand.

    Maintenant, retour à la vie plate avec un marathon de deux semaines au travail. Bêêêêêêê !!!

  • The Legend of Sleepy Hollow

    The Legend of Sleepy Hollow

    Tradition l'oblige, je revois pour Halloween le classique de mon enfance. Mon introduction à l'horreur, en quelque sorte.

    Il y aurait un bon jeu vidéo à faire avec ce film, on pourrait y incarner Crane échappant au Cavalier sans tête.

  • Halloween Kills

    Halloween Kills

    Quel gâchis, ça en est presque aberrant. Le projet de réaliser un film choral autour de Myers est louable, mais n'est Robert Altman qui veut. Mal écrit, mal monté, mal joué et surtout profondément con. Pas la pire suite au film de Carpenter, mais assurément le plus décevant.

  • Dune

    Dune

    Un nabot horny as fuck visite une autre planète dans l'espoir de rencontrer la femme de ses rêves. Sera-t-elle horny pour lui? La suite dans le prochain épisode de White Savior in the Desert!

  • Hiruko the Goblin

    Hiruko the Goblin

    Série B agréable, qui serait sombré dans l'oubli si ce n'était de la pensée rétroactive de la théorie de l'auteur (théorie qui, tout en demeurant cohérente, a perdu toute sa pertinence à cause de la cinéphilie contemporaine). Les effets spéciaux sont impressionnants et le ton bon-enfant est bienvenu. Tsukamoto parodie Ghostbusters sans aucune méchanceté.

    Hiruko the Goblin m'a rappelé ces films que je louais à un petit club vidéo spécialisé dans le cinéma asiatique. Situé dans le quartier Ahuntsic, donc…

  • Titane

    Titane

    ★★★★

    This review may contain spoilers. I can handle the truth.

    Je pense que je viens de voir la prequel de Boumbo...

  • Midnight Mass

    Midnight Mass

    Flanagan apprend visiblement de ses propres erreurs. Avec Midnight Mass, il se débarrasse de la plupart de ses tics qui énervaient dans ses séries. Il n'y a pas de 'cheap scares', ce qui rend évidemment le suspense bien plus efficace.

    Certes, on n'apprend pas un vieux singe à faire des grimaces. À la manière de Gaspar Noé, Flanagan ne peut se départir de sa philosophie juvénile qu'il nous balance à coup de monologues. Son écriture a tout de même maturé,…

  • Taxidermize Me

    Taxidermize Me

    Les vacances de l'ours dans Shining.

  • Dead Flash

    Dead Flash

    Je veux me perdre à jamais dans les territoires de Bertrand Mandico, je veux rêver avec ses fantômes, je veux marier la guenon.

  • Fou de Bassan

    Fou de Bassan

    Ode nocturne au désir féminin.