Simon has written 12 reviews for films rated ★★★ during 2019.

  • Judy

    Judy

    Dernier film vu avec la belle-mère à Halifax. Biopic classique, plein de beaux sentiments qui, malgré une formule usée, m'a peut-être fait brailler un peu.

  • The Nightingale

    The Nightingale

    Le premier acte est cauchemardesque, brutal, mais sincère. Par la suite, ce récit de vengeance politisé s'étire et se répète sans pour autant devenir lassant. Il demeure néanmoins trop convenu pour réussir à se démarquer. Un film qui déçoit lorsque le souvenir de Badabook, l'illustre prédécesseur de sa réalisatrice, revient à l'esprit.

    De plus, je ne crois pas avoir vu au cinéma une forêt aussi bondée depuis Don't Go in the Woods (les vrais savent).

  • 1917

    1917

    ★★★

    La caméra est trop fluide, ses mouvements trop maîtrisés pour faire ressentir l’horreur de ce qu’elle montre. Elle serpente avec aisance dans les tranchées, gardant le public en retrait du calvaire vécu par ces soldats. 

    Tout est trop chorégraphié pour que ça paraisse naturel. Les bombes explosent au bon moment, les bébés pleurent quand vient le temps de sortir les mouchoirs. Encore une fois, le jeu vidéo aurait été plus pertinent pour aborder ce que amended souhaite nous faire vivre.…

  • Missing Link
  • Hush

    Hush

    Il s'agit du troisième (!) film que Flanagan sort en 2016. À ce rythme, il faut humblement baisser ses attentes. Hush est bien fait, certes, mais il demeure un court métrage étiré en laborieux long. Par conséquent, il ne réussit pas à maintenir l'intérêt une fois le premier acte terminé.

    De plus, il est dommage que Flanagan n'exploite pas le plein potentiel sonore de son sujet. Imaginez si son film entier aurait été du point d'ouïe de son héroïne, avec…

  • Iron Man 3

    Iron Man 3

    ★★★

    Comme un semblant d’autobiographie.

  • Light of My Life

    Light of My Life

    Hum, un cas intéressant pour réfléchir au débat sur l'oeuvre et l'artiste.

    L'oeuvre est convenue. Un croisement entre des films bien meilleurs comme Children of Men, The Road et Leave No Trace. Son récit est intéressant, peut-être parce que les trames post-apocalyptiques réussissent toujours à séduire.

    Quel malaise, ceci dit, quand on tient compte de l'homme derrière la caméra! Je ne veux pas entendre Casey Affleck, bien que son jeu soit objectivement génial, expliquer à la dernière femme sur Terre la différence entre la morale et l'éthique. Il aurait dû se garder une gêne au lieu d'aboutir avec un film gênant.

  • Ghost of the Golden Groves

    Ghost of the Golden Groves

    Drôle d'objet. Peut-être pas la découverte annoncée, mais il y a de jolis moments de grâce. Certes, il répond à une certaine idée du cinéma de festival, mais pour une fois que ça fonctionne, on va pas bouder notre plaisir.

  • Hope Springs

    Hope Springs

    Je pense initialement m'en moquer, mais ça m'a pris par surprise. Les acteurs sont charmants, malgré un scénario un peu convenu. Ça ne m'a pas empêché de rire aux éclats par moment.

  • Videophobia

    Videophobia

    ★★★

    Imparfait mais beau.

  • Dog Soldiers

    Dog Soldiers

    ★★★

    Bavard durant le premier acte pour ensuite devenir très amusant. Wooooooh!

  • Vampire Circus

    Vampire Circus

    Le crépuscule de la Hammer, la naissance de l'euro-trash.