Working Girls

Working Girls ★★★★★

Très différent de Born in Flames, dans la mesure où la forme est plus classique, narrative, mais tout autant radicale dans son propos. Presqu'une semaine plus tard, je suis encore hanté par le regard de Molly (incroyable Louise Smith), celui attentif et plein de compassion qu'elle porte sur ses collègues, et le sien, épuisé, douloureux, après une journée de travail, du temps supplémentaire imprévu, puis, au terme de la soirée, souriant, savourant une liberté nouvelle. Toute la mise en scène s'articule autour de ce regard, et même s'il y a quelque chose d'un peu programmatique dans le scénario, à force de vouloir présenter toutes les situations possibles à l'intérieur d'une seule journée dans la vie d'une travailleuse du sexe, ça reste incroyablement humain. De toute façon c'est juste parfait: elle est en couple avec une femme, un enfant, elle les quitte pour aller vendre son corps à des hommes, qu'elle doit aussi consoler et apaiser émotionnellement; la solidarité avec ses collègues, moment de paix, d'humour, entre les relations avec les hommes; la dignité qu'elle garde tout au long, son refus d'accepter le mot "whore"; l'argent qu'elle doit cacher à sa patronne, tricher ses recettes; etc. C'est très éprouvant par moments, mais la caméra sait toujours où se placer, à quelle distance des corps, quel perspective privilégiée, et c'est fait avec le plus grand respect pour les actrices. Bref, magistral.

SylvainL liked this review