Marnie

Marnie ★★½

(Spoilers)

Il y a quelque chose de très bizarre qui se passe dans Marnie. La révérence qu’entretient le réalisateur à l’égard de sa star, à qui il offre cette grosse Cadillac dorée à peine un an après The Birds, n’a d’égal que sa cruauté envers elle, tel que prouvé par l’abandon délibéré de son personnage aux mains d’une mère désintéressée et d’un mari crapuleux qui la terrorise et la viole*. On peine d’ailleurs à croire à ce traitement inconsidéré après le plan mystique de révélation que lui consent Hitchcock en début de récit (après qu’elle se soit débarrassée de sa teinture noire de petite voleuse pour revenir à son obnubilante blondeur), après ce plan auréolé également, où la jeune femme se balade à cheval, grisée par un sentiment de liberté qu’on s’affairera ensuite corps et âme à lui dérober.

Fruit d’une contradiction opératoire douteuse, où l’auteur impose au personnage d’Hedren un carcan psychanalytique étouffant auquel il se soustrait lui-même sans gêne, le film multiplie les plans fétichistes de l’actrice et les excuses bidons pour la dénuder (genre une tache sur sa chemise), faisant finalement de celle-ci la victime simultanée d’une double oppression, matriarcale (sourde à ses doléances) et patriarcale (toute puissante), symbolisée à la fois par le pouvoir esclavagiste de Connery et d’Hitchcock lui-même, qui, non satisfait d’avoir livré son égérie au chantage infâme de James Bond pendant plus d'une heure, l’enchaîne finalement à ce dernier pour de bon, lors d’une finale choquante où le spectateur a envie de se cacher derrière son sofa pour mourrir. « Je suis mieux avec toi », déclare alors la victime à son geôlier, comme dans une démonstration sordide des effets du syndrome de Stockholm ; comme pour dire : « à mère illégitime, les femmes préféreront toujours l’étreinte visqueuse et insistante des mâles ». Yeurk…

*La scène dans le bateau est très ambiguë ; on peut donc s’imaginer tout autant l’hypothèse du viol que celle, somme toute moins crédible, des lits séparés.

Block or Report